le-montespan

Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C'était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan... Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu'il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l'homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d'assassinat, il poursuivit de sa haine l'homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme.

Decite.fr

---

Le pauvre Montespan ..... Très amoureux, je dirai meme FOU amoureux d'une femme qui devient la maitresse du roi. Elle va jusqu'à vivre au chateau abandonnant mari et enfants ...

Très bien raconté, on ne peut que s'attrister pour le destin de cet homme qui monte sa détresse tout le long du livre, s'attrister pour la vie de ces 2 enfants. Quel gachis pour cette famille où la femme ne recherche que la richesse et les apparats !

A lire ...

---

Date de parution : 05/03/2009
Nb. de pages : 474 pages